Héloïse Rôth (Paris)

Chansons entre amour et drame.

« Il y a des blessures chez elle, l’amour encore, la vie contemporaine souvent. Il y a des douceurs chez elle, l’amour toujours, la vie aussi. Elle porte un prénom de littérature parce qu’elle est verbe et maux, mais il faut se méfier de ses élans parfois gouailleurs dans les pointes d’accent qui l’associeraient à la famille des chanteuses mélodramatiques d’un siècle révolu. Héloïse vient d’un temps plus ancien, rousseauiste pour tout dire, où l’existence de chacun se construit malgré les contraintes, voire contre et grâce à elles. Elle est une enfant du contrat social amical, de l’alternatif, de la solidarité et du partage, antithèses du marché. Pas facile de faire « carrière » sans draguer la grande économie, d’ignorer les marches pour monter au zénith d’un programme planifié par des marchands du culturel, mais Héloïse fait des choix plus humains, plus simples en apparence et plus sincères. Elle y va de gaieté de cœur avec sa voie qui frisonne parfois au point de s’écorcher. Oui, écorchée et bien incarnée. Son répertoire, qu’elle tricote patiemment, n’est pas un empilage de « titres » et d’atmosphères. Elle glisse d’une rivière à un torrent, d’un fleuve à un océan sans changer de couleur. En Rôth et Noir. Héloïse avance sans filet, sans fard, mis à part le sien, de phare. Il cherche des rivages, des rives sensuelles, des rimes textuelles. Il lance un appel aux marins déboussolés que nous sommes, prisonniers des déluges climatiques et des crises systémiques. Avec une robe noire et un chant de sang, je la vois, forte et fragile à la fois, nue sur cette scène enviée par tous les candidats à la reconnaissance et aux lauriers de la chanson où la vocalise puissante et formatée est reine. Avec Héloïse, tout est paix et sérénité, même quand elle accroche un ongle sur la peau vive d’un amour. Au début on peut avoir envie d’être l’ami de cette voix hors normes et hors temps. A la fin on le devient vraiment. »

Philippe Bertrand, France Inter.

https://soundcloud.com/heloise-roth

 

https://soundcloud.com/heloise-roth

NIKO GAMET (Lyon)

Aurai-je un jour imaginé qu’un tel projet, aussi modeste soit il, puisse voir le jour dans cet univers où la féerie ne s’opère que si l’on veut bien y prêter l’oreille ?
Pourtant si l’on en croit l’historique, tout prête à croire que j’y étais prédestiné :
Enfant d’une famille de musiciens (le grand-père chantait déjà, un cousin bassiste émérite de Camille et Renan Luce, un autre clarinettiste au Conservatoire, une sœur au timbre de voix cristallin , un père compositeur et producteur à succès (Blankass, Nilda Fernandez), grâce à cette hérédité, je n’entrevoyais ce monde qu’à travers le prisme d’une respiration, une volute magicienne quelque peu surréaliste à mes yeux... Bref un mirage de l’enfance où Randy Newman, James Taylor, Les Beatles,Supertramp , les Beach Boys, Tom Waits,Rickie Lee Jones berçaient ma candeur...
Et le Piano va sano...c’est ainsi qu’on pourrait peut-être me définir, je décidais de « faire mes armes » aux côtés « de frères d’armes » afin d’explorer, d’apprivoiser ma nouvelle famille... Musicien de studio, de scène et de groupe; c’est au cours d’une rencontre avec Edouard Coquard (Nilda Fernandez, Gerald De Palmas...) que l’idée d’une introspection se fit nécessité...

Je me lançais donc, vers cette angoisse de la page vierge mêlée à la frénésie gloutonne de la création (recréation serait plus objectif) !
Tout ce qu'il me fallait !!

POUR ECOUTER NIKO GAMET

NOUS CONTACTER

La Clé de sous sol (Paris)

Prenez de la chanson, ajoutez-y un peu de soul, un brin de manouche, mettez-y un soupçon de jazz, recouvrez de textes français et anglais,laissez mijoter à petit funk…

Vous n’avez plus qu’à laisser vos oreilles savourer le son de la Clé de sous-sol .

https://soundcloud.com/lcdss


LOÏC DESPLANQUES (Paris)


Après plus d’une décennie de projets musicaux éclectiques et de nombreuses collaborations (Kylie Minogue, Niktus (FFF), Supermen Lovers, Ludivine Sagnier, Adrienne Pauly, Ulrich Forman, ...) Loïc Desplanques sortait en 2012 un premier maxi L.H.O.O.Q. avec le Label Au Revoir Ma Belle.

En février 2016, il présentera son nouvel album Chansons Intéressantes avec le label Kromatik.
Auteur-compositeur-interprète et guitariste, vaguement décalé, un peu détaché, tout en nuances mais très attachant, Loïc Desplanques manie les mots avec humour et poésie, les lettres avec fantaisie, rappelant dans le désordre et pour ne pas les nommer Serge Perec, Boris Gainsbourg ou Georges Vian.
Artiste singulier, il s’est forgé un personnage d’anti-héros dandy, sympathique et poète. Nonchalamment mais sûrement, il installe de chanson en chanson, son univers empreint d’une certaine légèreté, mêlant jeux de mots, de sonorités et de langage à des paroles toujours ludiques. Une légèreté qui peut paraître futile mais qui pourtant s’avère lourde de sens. Car finalement, si la vie est vaine, mieux vaut qu’elle soit douce (autant que faire se peut)

NOUS CONTACTER